Planification des déplacements

Pour tendre vers une mobilité durable il faut travailler plus et mieux les aspects liés à sa planification. Autrement dit, le fait de ne pas adapter l'espace public, les services ou les infrastructures aux besoins réels peut induire que les citoyens ne perçoivent pas comme des alternatives viables les modes les plus durables car ce sont aussi les plus vulnérables (Problèmes d’accessibilité avec la marche à pied, difficultés de circuler en vélo, fragilité des modes non motorisés, etc.).


Les nouveaux critères de distribution de l'espace public impliquent une réduction progressive de l’espace destiné au véhicule privé, ce qui signifie que des mesures doivent être prises pour en rationaliser l’utilisation; En ce sens, le stationnement apparaît comme un outil de gestion majeur pour atteindre cet objectif. Il en est de même pour les aires de livraison, qui doivent partager la voie publique avec les autres usagers.


L'existence d'une législation à cet égard implique que nous anticipions les besoins afin de favoriser les modes les plus durables ; l'analyse environnementale nous permettra d’en mesurer directement les effets sur l’environnement.